contact@pauzengo.fr - 07.83.94.73.84

Petit clin d'oeil pour commencer à la "Etalorstribu" de Céline avec qui nous avons fait ce live sur Insta .

 

Mais revenons à notre sujet. Ça n’est jamais agréable de dire non : pas envie de risquer le conflit, peur de vexer l'autre ou qu'il nous en veuille....et si c’est vrai qu’on aime rendre service, que c’est valorisant de se sentir utile voire indispensable, il y a bien des fois où on aurait aimé dire non.  

 

Alors j'aurais pu parler d’affirmation ou de confiance en soi  Mais j’ai choisi d’être très pratico-pratique et de te délivrer une astuce que tu vas pouvoir expérimenter rapidement dans ton quotidien.

 

Avant de te donner cette astuce, j’aimerai juste te rappeler qu’ on est dans une situation de communication. Et communiquer c’est souvent très complexe … Si on se dit que la base c'est de se faire comprendre et de comprendre ce que l'autre nous dit, il est important pour qu'une communication se passe bien de se respecter et respecter l’autre (nous aborderons la CNV une autre fois).

 

Alors comment dire non en se respectant et en respectant l'autre ???

 

Voilà mon astuce : Si tu ne sais pas dire non …dis oui ! .

 

Comment peut -on dire "oui" si on veut dire "non" ? C'est très (enfin presque très) simple : Il suffit de dire « Oui à autre chose » !!

 

Et il y a 3 possibilités (au moins) pour cela :

 

Différer dans le temps

Faire une contreproposition

 Renvoyez à votre interlocuteur qu'il a la réponse

 

Je vais prendre prendre des exemples :

 

 Différer dans le temps : Tu es occupé(e) et un collègue au boulot a besoin que tu l'aide sur un dossier ou ton enfant demande : Tu peux m’aider à faire ça ? tu penses : Euh ben là non non tu vois bien que je suis occupé(e) là ! et tu réponds « oui j’arrive » et bien à partir d’aujourd’hui essaie : « Oui à autre chose » . Comment ???

Diffère dans le temps : « oui demain/dans 1 heure/ dans 5 minutes selon ce qui te convient . Je suis certaine que tu l'as déjà fait. Il suffit d'y penser au bon moment.

 

 Faire une contreproposition : Quand Céline (@etalorstribu) m’a demandé : tu voudrais faire des lives de relaxation tous les lundis à 18h, j’ai répondu " ok cherchons ensemble ce qui pourrait répondre à ton besoin et en même temps me convenir ". Nous avons établi ensemble une nouvelle proposition qui a consisté à proposer quelque chose d’original à ses abonnées tout en me motivant (parce que franchement des séances de relaxation tous les lundis non merci).

 

 Renvoyer à ton interlocuteur qu’il a la réponse : pour la nième fois de la semaine ton ado te demande de jouer à la console mais il n’a toujours pas rangé sa chambre : tu peux répondre  « Bien sûr, si ta chambre est rangée tu peux jouer 1h ». Bon là il y a un petit bonus : non seulement tu n'as pas répondu « non », mais en plus il risque de vraiment la ranger sa chambre !

 

Quelque soit l'option l'idée est de répondre par une proposition qui te convient et qui montre que tu as entendu et respecté la demande de l’autre.

 

Exercice  pour t'entrainer : Pense à la dernière fois où tu as dit oui alors que tu avais envie de dire non et remplace ce non par « oui à autre chose ». Puis pense à la prochaine fois où tu vas te trouver face à une situation semblable et imagine ta  nouvelle réponse.

 

Sois créatif/ve et si tu es bloqué(e) demande des idées !